Logo de la Société d'histoire des religions


La Société d’histoire des religions de Genève est une association sans but lucratif ouverte à tous celles et ceux qui s’intéressent à l’histoire des religions, quelle que soit la nature de leur approche et leur formation.

Elle a pour objectif d’encourager l’étude des religions dans une perspective non-confessionnelle, et de contribuer à une meilleure connaissance de l’histoire des religions en tant que discipline scientifique auprès du grand public.

Soucieuse de constituer un lieu d’échange entre l’Université et la Cité, la Société d’histoire des religions de Genève se donne aussi pour but d’articuler la recherche historique aux questions actuelles quant à la place de la religion et des discours religieux dans notre société.

Elle propose à ses membres :

  • Des conférences régulières, faisant appel à des personnalités importantes de l’histoire des religions contemporaine
  • Des débats, colloques et tables rondes autour des problématiques actuelles sur la religion et l’histoire des religions
  • L’envoi du volume annuel d’Asdiwal. Revue genevoise d’anthropologie et d’histoire des religions
  • Des réductions sur d’autres publications occasionnelles

15 juin 2017

Vincent Goossaert

« Devenir un dieu en Chine »

La « divinisation de soi » constitue en Chine une option originale dans l’éventail des possibles destins posthumes de l’individu. Vincent Goossaert réévalue le modèle d’un au-delà chinois peuplé d’ancêtres, et remet en lumière une alternative tout aussi crédible, si ce n’est plus enviable : celle pour l’homme de devenir un dieu. Ce faisant, il retrace les grandes étapes de l’histoire des conceptions et pratiques religieuses de la divinisation, de l’Antiquité à nos jours. Loin de la vision répandue d’un imaginaire funéraire essentiellement tourné vers le culte des ancêtres, la Chine se présente ici comme un terrain d’expérimentation des destins individuels au-delà de la mort.